Follow by Email

mercredi 7 mars 2018

A genoux





A genoux dans la neige glacée, le dénuement
flagellé par la bise sauvage,
soumis aux caprices du temps,
depuis des années, il a tout enduré.

Il est mort épuisé, ployant l'échine
au-dessus de ce linceul blanc,
sans avoir vu la fin de ses tourments.

Amédée Besset

15 commentaires:

  1. Une fin de vie en habit vert, un cliché très "académique"
    Beau coup d'œil
    Bonne journée
    Dany

    RépondreSupprimer
  2. tu as trouvé exactement les mots qui disent le tragique de cette forme tourmentée

    RépondreSupprimer
  3. Je vois le corps d'une femme sans tête, c'est joliment émouvant.

    RépondreSupprimer
  4. ..renoncement? qu'importe, cette dernière image et belle!
    Bises de Mireille du sablon

    RépondreSupprimer
  5. sans avoir vu la fin de ses tourments, ni le début du printemps.
    Belle photo très inspiratrice.

    RépondreSupprimer
  6. SUBLIME photo et le texte...on ressent une souffrance
    douce journée Jackie
    bisous ☺♥

    RépondreSupprimer
  7. Magnifique sous la neige cet arbre tourmente..
    Toujours aussi émouvant les textes Amédée Besset.
    Bonne journée Jackie.

    RépondreSupprimer
  8. Coucou Jackie, l'arbre prie à genoux sur un manteau blanc.. jolie photo et joli poème.
    Belle journée et gros bisous
    chatou

    RépondreSupprimer
  9. Merveille photo !
    Bonne journée Jackie

    RépondreSupprimer
  10. La poésie qui accompagne cette image est en harmonie totale.

    RépondreSupprimer
  11. une belle poésie en accord avec ta photo ; très forte image. Bises.

    RépondreSupprimer
  12. Il supplie les hommes et le ciel et de sa main blessée il creuse pour tenter de survivre, quel magnifique et tragique instant volé à mère nature !

    RépondreSupprimer
  13. Waouh !!!
    C'est magnifique et le poème est très beau.
    Merci pour la rencontre et la découverte.
    Bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer